Les Entremondes, tome 2 : La clé des trésors oubliés

Les Entremondes, tome 2 : La clé des trésors oubliés

Les Entremondes, tome 2 : La clé des trésors oubliés

 

Auteur : Sean Easley
Edition : Lumen
ISBN : 2371022403
Pages : 442 pages
Prix : 16 euros

Résumé

La magie existe ! Mieux encore, elle s’incarne dans des lieux étranges et fascinants qui, invisibles, n’ouvrent leurs portes qu’à quelques rares élus. C’est ainsi que le jeune Cam a découvert l’existence d’un Hôtel merveilleux, dont les portes enchantées s’ouvrent un peu partout à travers le monde : l’ascenseur peut donner sur les canaux de Venise, la fenêtre de votre chambre vous dévoiler des dunes à perte de vue et votre placard s’ouvrir sur les neiges de l’Himalaya ! Désormais pressenti pour devenir un jour le Majordome de cet étonnant bâtiment, Cam a la difficile mission de préserver l’Hôtel, plus en danger que jamais… Et les ombres s’amoncèlent autour de lui !

Mon avis

Dans le premier volet de la série Les Entremondes, après avoir découvert un hôtel ouvrant des portes aux quatre coins du monde, Cameron avait retrouvé un père trop longtemps disparu. Hélas il ne s’agissait pas de celles tant espérées, car ce paternel cachait des mystères bien sombres.

Dans ce second volet, Cameron, choisi par la magie de l’hôtel est apprenti majordome. Mais le rôle n’est pas évident, entre vouloir faire ses preuves et apprendre à déléguer en ayant la sensation de ne pas tout pouvoir contrôler, le jeune homme se retrouve confronté à bien des difficultés.

Après une longue attente, je suis un peu déçue par ce second volet que je trouve parfois ambigu. L’histoire est originale, inédite et me plaît beaucoup. On n’éprouve aucune difficulté à s’identifier à Cameron, le protagoniste, cependant il faut attendre la quasi-moitié du roman pour enfin accrocher. Par ailleurs, certaines descriptions sont tellement alambiquées qu’on a beaucoup de difficultés à se les représenter.

La couverture de Petur Antonsson est magnifique et j’attends tout de même la suite.

Petur Antonsson

Petur Antonsson

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *